1 salarié français sur 5 en détresse mentale à cause du travail

A l’occasion de la journée mondiale contre la dépression, la Fondation Pierre Deniker pour la recherche et la prévention en santé mentale révèle les résultats d’une première étude qui établit le lien entre travail et santé psychique et dresse la liste des facteurs qui augmentent le risque de détresse mentale au travail.

Triste podium pour la France, qui, selon l’OMS arriverait 3 ème parmi les pays qui recensent le plus grand nombre de dépression liées au travail. A l’occasion de la journée mondiale contre la

dépression le 27 octobre dernier, la Fondation Pierre-Deniker pour la recherche a tenu a étudié la question et démontrer le lien entre travail et santé psychique. Jusqu’ici les études étaient menées indépendamment sur les conditions de travail d’un côté et sur la santé mentale des salariés de l’autre. “Nous ne disposions donc d’aucune étude reliant, d’un point de vue scientifique, ces deux éléments : le travail et la santé psychique.”, explique l’association. Désormais c’est chose faite. On apprend donc que 22% des Français actifs présentent une détresse orientant vers un trouble mental, c’est-à-dire un Français salarié sur cinq. 

Pour dresser un profil encore plus pointu des victimes de troubles psychiques à cause du travail, l’enquête révèle que parmi ces dernières, il y a 28% de femmes et 19% d’hommes. 28% sont aussi des

aidants. La responsabilité de s’occuper d’une personne malade, âgée ou handicapée est une tâche à temps plein qui temps à isoler et épuiser moralement la personne. Ajouté à la pression du travail, il est difficile de supporter la charge mentale sans retombée sur le moral.Quant aux facteurs de risques psycho-sociaux : le plus impactant, selon l’enquête est le déséquilibre entre vie privée et vie professionnelle qui concernerait 15% des actifs français. Parmi eux : 45% présentent un trouble pouvant mener à un problème psychique. Les transports en commun sont également un poids de plus dans la balance psychologique pour les salariés car 28% de ceux qui figurent parmi les plus sujets au stress ou à la dépression passent plus d’1h30 par jour dans les transports. 

Les symptômes de la dépression

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *