“Argo” : l’Iran ne décolère pas…

La République Islamique d’Iran s’apprêterait à entamer des poursuites contre le film oscarisé de Ben Affleck, accusé de propager une version mensongère et anti-iranienne/pro-CIA des événements qu’il relate.

On le sait, le succès d’Argo avait fortement irrité les autorités iraniennes, et l’Oscar attribué au film de Ben Affleck n’a pas apaisé leur colère (pas plus que le souvenir de l’Oscar attribué à Une Séparation en 2012). Après l’annonce il y a quelques semaines d’un projet de film plus ou moins piloté par l’état iranien sur les événements décrits par Argo, oeuvre qui serait une réponse à ce dernier, la République Islamique réfléchirait à des poursuites légales. Elle a dans ce but mandaté l’avocate Isabelle Coutant-Peyre, ex-associée de Jacques Vergès et avocate du terroriste Carlos, pour « voir s’il existe des moyens pour que la production spécifiquement anti-iranienne s’arrête », selon cette dernière, qui évoque une « falsification historique », et « un cas de dénigrement, d’atteinte à l’honneur et à la considération de l’Etat iranien et de sa population par les producteurs du film ».

 

Maître Coutant-Peyre ajoute également que les autorités iraniennes ne souhaitent pas faire interdire Argo (il serait de toute façon un peu tard…) mais permettre « la diffusion d’un bandeau disant que les faits racontés ne correspondent pas à la réalité ». Une chose est sûre, si Argo avait besoin d’un supplément de buzz au moment où le film sort en DVD, l’Iran fait un fameux service de presse. Un mois à peine après que Jafar Panahi ait réussi à faire parvenir un film (Closed Curtain) à la récente Berlinale…

 

 

La bande-annonce d’Argo :

 

 

AG avec Metro et Le Figaro

Click Here: liverpool mens jersey

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *