Cannes 2015 – Jour 8 : Chewie dans les bras d’Anaïs Demoustier et les bons mots de Michael Caine !

Youth, la rencontre Jean-Hugues Anglade, Louise Bourgoin nue, les souvenirs cannois de Valérie Donzelli, Chewie dans les bras d’Anaïs Demoustier… C’était au programme de ce huitième jour !

Mountains May Depart est un “immense mélodrame” d’une “ambition éclatante”  
Marguerite et Julien ou l’histoire d’un amour incestueux, “consenti mais impossible”
Emily Blunt, l’héroïne badass de Sicario
La presse s’enflamme pour Youth
Louise Bourgoin “implose” dans Je suis un soldat
Citizen Kane n’est pas étudié aux Etats-Unis
Découvrez l’endroit où tout le monde se presse

La rencontre

Jean-Hugues Anglade, venu présenter le premier film de Laurent Larivière, Je suis un soldat, à la section Un Certain Regard. Regard souriant et doux, il nous a émus par sa gentillesse et ses souvenirs. Gentillesse ? D’un acteur qui malgré son immense carrière n’hésite pas à nous consacrer du temps et… à porter notre sac caméra décidément trop lourd (si, si). Souvenir ? D’Alain Corneau, qui l’avait dirigé jeune dans le “déstabilisant” Nocturne Indien, et dont il a conservé “traits, détails et surtout propos sur le cinéma qui sont encore ancrés” en lui et l’aident à “profiter de la vie”. Souvenirs aussi de Patrice Chéreau, son mentor, “dont il ne fera jamais le deuil” et à qui aujourd’hui encore il fait des clins d’oeil lors de ces visites au Père Lachaise, “ces moments où il pleut toujours des cordes, comme si Patrice fixait le calendrier météo de mes visites et me faisait un sourire, bien à lui, à chaque fois.” Un sourire dont l’inoubliable héros de La Reine Margot ne nous a d’ailleurs jamais privés. 

Le Festival de Cannes en vidéo Emissions d'Actu

 

La scène 

Pas une mais deux scènes de mise à nu successives d’un homme et d’une femme décidés à aller au-delà du vernis des apparences ! Dans Je suis un soldat, Laurent Capelluto se dévêt complètement devant Louise Bourgoin, aussi décontenancée que le spectateur. Plus tard, ce sera au tour de la sublime comédienne de laisser tomber ses vêtements, dans un jeu de miroir et de réponse saisissants. “Ce n’est pas la scène la plus impudique que j’ai eu à tourner dans le film et elle ne m’a pas posé problème dès lors que cela concernait cette héroïne-là”, nous a confié cette dernière. Plutôt prometteur, non?

La déclaration 

La conférence de presse du Youth de Paolo Sorrentino, film drôle et émouvant sur la vieillesse et le temps qui passe, a été le théâtre de nombreux bons mots de la part de l’équipe du film, et notamment de Michael Caine. On retiendra notamment ces deux citations :

“La seule alternative au fait de jouer des hommes vieux, pour moi, c’est de jouer des personnes mortes. Du coup je préfère jouer des vieux… (…)”

Click Here: Atlanta United FC Jersey
“Et je veux prévenir ceux qui ne sont pas encore vieux : un corps âgé, c’est ce qui vous attend. Donc ne faites pas les malins.”
 
=> La conférence de presse

La réplique

Il n’y a pas qu’en conférence de presse de Youth que les bons mots ont fusé. Dans le film lui-même, les répliques drôles et féroces, parfois grinçantes, sont nombreuses. S’il fallait en retenir une, ce serait peut-être celle de Jane Fonda, qui incarne l’actrice voulue par Harvey Keitel pour son prochain film. Dans tous ses états, Jane déclare à Keitel : Stop licking my ass, you’re breaking my balls !” On a besoin de vous traduire ?

Le rateau (assumé)

Chewie veut ABSOLUMENT poser avec les stars de la Croisette : c’est son côté “fan de”. Alors quand on lui a dit qu’on allait rencontrer Josh Brolin pour les interviews de Sicario, Chewie était comme un fou. Pensez donc : il a vu Les Goonies une dizaine de fois ! Derrière le rideau aux initiales JB (pour Josh Brolin), Chewie attendait, fébrile. Malheureusement, la photo n’a pas eu lieu : l’attachée de presse américaine a jugé que ce n’était pas l’endroit pour ça, et on s’est donc pris un bon vieux râteau. Cela dit, nous ne sommes pas repartis bredouilles : Josh Brolin nous a fait un petit clin d’oeil complice en partant. Et Chewie a regardé une onzième fois Les Goonies à l’hôtel.

Chewie on est à Cannes

Moins farouche, Anaïs Demoustier, elle, s’est prêtée au jeu. Le nirvana pour Chewie qui lui a sorti le grand jeu, à coup de regard bleu, amoureux. “Figurez-vous que je n’ai jamais vu Star Wars, donc je ne vous connais pas vraiment…”, lui a t-elle précisé, désarmante. “Ah mais ce n’est pas grave, je vais tout vous raconter…” On s’est alors éclipsés. La suite ne nous regardait pas… 

Marché du film : hum… ça vous dit quelque chose, non ? 

Ouh les copieurs ! A gauche, l’affiche originale, à droite, les affiches du Marché du film. Alors qu’en pensez-vous ? Au fait, si vous vous demandiez ce qu’était devenue Mischa Barton depuis la fin de Newport Beach, ne cherchez plus…

=> Voir toutes ces affiches qui se ressemblent

Le souvenir cannois de Valérie Donzelli

Valérie Donzelli enceinte, devant l’horreur pure et dure du Trouble Every day de Claire Denis, ça donne quoi ? : 

Le Festival de Cannes en vidéo Emissions d'Actu

 

Au programme demain : Gaspard Noé fait scandale avec Love, le retour de Jacques Audiard en compétition officielle, le premier film de Reda Kateb, Guillaume Gouix au micro et Chewie… comme vous ne l’avez jamais vu !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *