Manger du poisson pendant la grossesse protégerait l'enfant de l’asthme

Une méta-analyse relative aux femmes enceintes montre que la consommation de poisson et de compléments alimentaires à base d’huile de poisson permettrait de protéger les enfants de l’asthme.

Sommaire

  1. Des compléments d’acides gras oméga 3
  2. Moins de médicaments contre l’asthme à l’âge adulte
  3. Consommer 2 à 3 portions de poisson hebdomadaires

Des compléments d’acides gras oméga 3La première étude, parue dans le New England Journal of Medicine, concernait 346 femmes enceintes qui prenaient quotidiennement des compléments d’acides gras

oméga-3 au cours de leur

dernier trimestre de grossesse, et 349 femmes qui prenaient un placebo. Il ressort que les femmes qui enregistraient le plus faible taux sanguin d’oméga-3 étaient celles qui tiraient le plus profit des compléments alimentaires à l’huile de poisson.La seconde étude a assigné de façon aléatoire des gélules d’huile de poisson, un placebo ou aucune huile du tout à des femmes enceintes de six mois et plus.Le groupe de femmes assigné à l’huile de poisson recevait quotidiennement des gélules contenant des oméga-3, alors que le groupe placebo recevait des gélules d’huile d’olive chaque jour.Le dernier groupe “sans huile” connaissait l’objectif de l’étude et pouvait, s’il le voulait, consommer soit du poisson soit des compléments à base d’huile de poisson au cours de son dernier trimestre.Moins de médicaments contre l’asthme à l’âge adulteLes résultats ont montré que les enfants nés de femmes qui avaient pris des gélules d’huile de poisson et celles du groupe “sans huile” prenaient moins de médicaments contre l’

asthme à l’âge de 24 ans, laissant penser que les deux groupes avaient moins développé cette maladie respiratoire.Les co-auteurs de cette analyse, les médecins Richard Lockey et Chen Hsing Lin, ont aussi souligné que les femmes enceintes enregistraient le même type de bienfaits si elles consommaient les 2 à 3 portions de poisson faible en mercure recommandées par semaine.Consommer 2 à 3 portions de poisson hebdomadaires”Les acides gras oméga-3 ne peuvent être synthétisés par le corps humain et sont donc des nutriments essentiels dérivés exclusivement de sources marines“, a noté le professeur Lin. Mais “il pourrait être prématuré de recommander une forte dose quotidienne de compléments à base d’huile de poisson au cours du 3e trimestre.””Pour un coût quasi-similaire, consommer 2 à 3 portions de poisson hebdomadaires permet non seulement d’atteindre le même degré de protection contre l’asthme, mais renforce aussi les bienfaits nutritionnels nécessaires à la croissance et au développement du bébé“, a précisé le docteur Lockey.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *