Marion Cotillard et Guillaume Canet “bobos écolos” ? L’acteur se défend

Guillaume Canet connaît très bien le monde rural, il a grandi dans la campagne des Yvelines, à Rambouillet, où son père élevait des chevaux. C’est de là que vient sa passion pour l’équitation et les courses hippiques, lui qui aurait pu devenir un grand cavalier si une mauvaise chute n’était pas venue briser son rêve lorsqu’il n’avait que 18 ans.

Attaché à la terre, Guillaume Canet s’est laissé convaincre par Edouard Bergeon de porter son histoire familiale au cinéma. Fils et petit-fils, le réalisateur a obtenu que le célèbre acteur de 46 ans incarne le rôle de son père, “un paysan en plein burn-out, criblé de dettes, dépassé par les enjeux de la mondialisation“, comme le résume Madame Figaro dans son numéro du 13 septembre 2019. Ce héros d’Au nom de la terre s’appelle Pierre Jarjeau. Il a une femme et des enfants.

Touché par cette histoire et sensible à la détresse du monde agricole, Guillaume Canet s’est rapproché de l’association Solidarités Paysans, pour qui il n’a pas hésité à distribuer des tracts lors du Salon de l’agriculture, qui attire tous les ans des milliers de visiteurs. Tout comme lui, sa compagne Marion Cotillard est très investie dans la sauvegarde de l’environnement, des valeurs qu’ils souhaitent transmettre à leurs enfants : Marcel, 8 ans et Louise, 2 ans.

Je me moque que les gens nous considèrent comme des bobos écolos, confie Guillaume Canet avec amusement dans les pages de Madame Figaro. Ce qui m’importe ? Je ne veux pas que nos enfants héritent d’un monde dirigé par l’argent, d’un système qui consiste à piller et détruire ce qui nous fait vivre. Si l’on n’agit pas maintenant, il n’y aura plus de paysans dans vingt ans.

Click Here: nrl jerseys

Installé dans une caravane stationnée sur l’exploitation agricole du tournage, Guillaume Canet s’est fondu entièrement dans le décor. “Le soir, quand tout le monde partait à l’hôtel, je marchais dans les champs, et j’aidais Vincent et Valérie, les fermiers qui nous accueillaient, à finir leurs moissons. Je passais des soirées avec eux“, confie-t-il. Pour ce rôle engagé, l’acteur n’a pas hésité à perdre six kilos et à se remettre à fumer “des gitanes sans filtre, brunes et bien fortes.

L’intégralité de l’interview de Guillaume Canet est à retrouver dans Madame Figaro le 13 septembre 2019.

Je vous prsente douard Bergeon ralisateur du film ” Au nom de la Terre ” ! J’ai non seulement vcu une exprience rare en faisant ce trs trs beau film mais j’ai en plus rencontr une personne extraordinaire. Edouard raconte dans son film sa propre vie, son enfance, son adolescence et rend un hommage trs fort son pre que j’ai eu la chance d’interprter. C’tait une responsabilit trs forte de jouer son pre devant sa camra et il a t avec moi extrmement bon et gnreux ! Merci douard ce film, ce rle resteront gravs en moi jamais ! Sortie le 25 septembre !! Bande annonce dans 1 semaine #aunomdelaterre @edouardbergeonofficiel @anthonybajon @veerle.baetens.7 @yonakervern #rufus @diaphana #aunomdelaterrelefilm #cinema #film #paysan #agriculture #nordouestfilms

Une publication partage par Guillaume Canet (@guillaumecanetofficiel) le

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *