Serait-ce la fin des "happy hour" ?

Les “happy hour“ et “open bar“ pourraient bientôt disparaître des bars et des discothèques. Ces offres promotionnelles permettant la consommation d’alcool à des prix dérisoires font actuellement l’objet de discussions importantes entre la Mission interministérielle de lutte contre la drogue et la toxicomanie (Mildt) et les professionnels, dans le cadre de la lutte contre l’alcoolisation des plus jeunes.

Cependant, l’interdiction de promouvoir les boissons alcoolisées à des prix incitatifs ne constitue aujourd’hui qu’une piste d’action possible. “Cela fait partie d’une palette de propositions qui doivent être discutées avec les professionnels, et qui ne sont pas actées par le ministère“, indique-t-on au Ministère, après un article du Parisien publié lundi.
Parmis ces nouvelles idées, l’interdiction de la vente de grandes bouteilles (toutes les boissons alcoolisées sauf la bière, le cidre et le vin) est sérieusement envisagée pour les établissements bénéficiant d’une autorisation de nuit. L’augmentation des taxes sur les boissons alcooliques n’est pas non plus à prendre à la légère. Le gouvernement envisage d’adapter ces dernières “en fonction du degré ou principalement les bières de plus de 6°“.
Rappelons tout de même que le phénomène d’ivresse alcoolique chez les jeunes reste très préoccupant. Des lois concernant la vente d’alcool aux mineurs dans les épiceries et supermarchés existent déjà et devraient se durcir d’ici peu.
Même si pour ces nouvelles propositions d’interdictions, rien n’est encore certain, il va de soi que de nouvelles mesures concernant la consommation d’alcool seront bientôt prises.Sources : Le Parisien, 19 mai 2008 ; Mission interministérielle de lutte contre la drogue et la toxicomanie.
Click Here: Geelong Cats Guernsey

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *