Tatouages : l’Académie de médecine appelle à une règlementation plus restrictive

On constate ces dernières années un engouement particulier pour les tatouages. On recense 10% de personnes tatouées en France et 29% aux Etats-Unis. Face à cet emballement, l’Académie nationale de médecine veut renouveler et compléter les mises en garde et recommandations publiées en 2008 qu’elle estime insuffisantes.

Alors que la mode est au tatouage, l’Académie nationale de médecine tire la sonnette d’alarme et met en garde sur les encres utilisées par les tatoueurs, elles pourraient être dangereuses. Un grand nombre d’adeptes attendent un rendu original et se retrouvent avec des tatouages qui recouvrent plus de 50% de leur surface corporelle, la quantité d’encre injectée est alors très importante, elle correspond à 1mg par cm2. De plus, les tatouages en couleurs demandent l’utilisation d’encres dont la composition est rarement connue.Selon une étude allemande, les complications liées aux actes et aux encres sont observées dans 68% des cas. Les encres utilisées peuvent migrer et peuvent être une source de bactéries.Dans son communiqué, l‘Académie de médecine dénonce la composition controversée des encres “ces dernières années, les colorants organiques se sont multipliés dans les encres de tatouages alors que ces pigments étaient initialement développés pour un usage limité aux laques et plastiques, aucune donnée n’est disponible sur leur toxicité après injection intradermique. La présence d’hydrocarbures aromatiques polycycliques dans les encres noires potentiellement génotoxiques a été détectée dans des prélèvements de peau tatouée. Les encres contiennent de nombreux autres types de colorants et de conservateurs, dont certains sont interdits en usage cosmétique ainsi que des sels de métaux lourds et autres métaux toxiques parfois à concentration élevée et plus récemment sous forme nanoparticulaire (titane)”.Face à ce problème, et afin de protéger les adeptes du tatouage, l’Académie a présenté 4 propositions : créer un carnet des « interventions », où chaque acte devra être noté ainsi que les constituants utilisés, ensuite réglementer l’usage des encres en France et au plan européen, renouveler l’information de la population sur les risques liés à la pratique du tatouage et sur le caractère quasi irréversible de l’acte et enfin engager les Pouvoirs Publics à renforcer le suivi des réglementations en vigueur.Click Here: Golf Equipment Online

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *