The Hateful Eight : Tarantino revendique l’influence des séries western des années 60

Pour son deuxième western après le succès de “Django Unchained”, Quentin Tarantino a confié s’être davantage inspiré de séries que de films… Explications.

Quentin Tarantino ne cesse de surprendre. Pour preuve, le metteur en scène a expliqué que ses principales sources d’inspiration pour The Hateful Eight se situent moins du côté du cinéma que de celui des séries western des années 1960, comme Bonanza, The Virginian et The High Chaparral ! Ces séries comprennent en effet plusieurs épisodes dans lesquels des hors-la-loi prennent en otage les personnages principaux, le tout se déroulant en huis-clos dans un refuge isolé au fin fond de l’ouest américain le plus sauvage : 

Le spectateur passe la moitié du temps à se demander quel personnage est bon et quel personnage est mauvais, et ils ont tous un passé trouble qui se révèle progressivement. Je me suis alors dit que je pourrais faire un film basé sur ce genre de personnages. Une bande de hors-la-loi piégés dans une pièce, avec une tempête de neige à l’extérieur, leur donner des flingues et voir ce qu’il se passe ensuite…, confie le réalisateur à Deadline, confirmant une fois de plus à quel point sa ciné/sériephilie ne connait pas de limites et se nourrit aussi bien de films que de séries télévisées.

–> Voir toutes les anecdotes du film

Pour son deuxième western, dont la date de sortie française n’est pas encore connue mais qui sort aux Etats-Unis en fin d’année, Quentin Tarantino a fait appel à plusieurs comédiens qu’il connait bien comme Samuel L. Jackson, Kurt Russell, Michael Madsen ou encore Tim Roth… Et bien armés de leurs flingues, de grosses moustaches et de répliques qui claquent. 

 

Les Huit salopards Bande-annonce (2) VO

 

 

Click Here: COLLINGWOOD MAGPIES 2019

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *