Un scanner identifie les femmes qui simulent

Selon cette découverte révélée lors de la réunion annuelle de la société européenne de reproduction humaine et d’embryologie, un simple examen d’imagerie par scanner serait capable distinguer les femmes en proie à l’orgasme et celles qui simulent. A l’origine de ces résultats, le professeur Holstege de l’université de Groningen a étudié les réactions du cerveau de 11 hommes et 13 femmes lors de moments intimes.
Les observations ont été conduites chez la femme pendant un orgasme simulé puis réel et pendant la stimulation du clitoris. Résultat : durant l’orgasme, les zones du cerveau qui contrôlent la peur et le stress sont désactivées chez les femmes. Cette zone qui contrôle les émotions est littéralement éteinte. Mais ce n’est pas le cas s’il y a simulation, et ce quel que soit le talent de la dame. Selon les scientifiques, cette observation pourrait signifier que la désactivation de cette zone est la condition sine qua none à l’orgasme pour la femme.
Les observations ont été conduites chez l’homme pendant l’érection, la masturbation et l’éjaculation. Ces données sont beaucoup moins exploitables, car le temps d’observation minimum nécessaire est de deux minutes, ce qui est bien supérieur à la durée des orgasmes masculins… Tout au plus, les chercheurs ont-ils pu identifier que les centres de récompense du cerveau étaient activés chez les hommes (et non chez les femmes).Source : BBC news – Congrès de l’ESHRE 21 juin 2005Click Here: Cheap France Rugby Jersey

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *